ANARCHY IN SAMARA

stfuscien.jpgL’heure est grave ! Pour certains du moins, d’après ce titre surprenant du courrier Picard, mais pas pour les libertaires. Le changement n’a peut-être pas encore sauté aux yeux des nombreux travailleurs qui empruntent quotidiennement cet axe névralgique d’Amiens, mais la rue Saint-Fuscien est bien un espace autogéré.

Petite explication.

Auto-proclamée hors N.F. (et hors Tafta) cette zone autonome (temporaire ?) a vu ses places de parking bitumeuses remplacées par des bosquets de plantes luxuriantes et délicieusement odorantes. Les horodateurs ont été abattus. Çà et là, à l’opposé des politiques urbaines sécuritaires contemporaines, ont été disposés aléatoirement des bancs pour que des êtres humains puissent se rencontrer et échanger dans les espaces communs qu’ils se sont ré-appropriés. Pour l’anecdote, quelques farfelus ont bâti un colombier sur les ruines des Illustrations picardes, place de l’Assassin Joffre, avec des matériaux de récupération. Continuer la lecture